Article journal de campagne n°1 - août 2014

Françoise VINCELET, quel est votre première préocupation pour notre commune ?

 

La première exigence naturelle de tout habitant d’une ville est la sécurité. C’est un droit fondamental dont notre République se porte garante. Or si une femme meurt tous les 4 jours dans notre pays à cause de la violence conjugale, la « délinquance » s’installe dans tous nos quartiers en toute impunité. Ici, à Villejuif, on nous cache la réalité que nous vivons au quotidien. Nous vivons dans le déni total.

 

Que voulez-vous dire ?

 

Tout simplement que les chiffres qui nous sont communiqués son tloin de la réalité. Sur l’année 2011, quand les chiffres de la Police ont répertorié 346 vols à la roulotte sur le territoire de notre commune, la majorité municipale n’en considère que 14 de « recevables », c’est-à-dire « des faits marquants », soit 4% du chiffre de la police ! Pour les vols automobiles, quand la Police en a répertorié 143, la majorité municipale n’en veut que 21, soit 15%. Pour la municipalitéi l y auraitd onc des vols d’automobile s« marquants» et d’autresqui ne le seraient pas ! ? Vous ne trouvez pas ça étrange ? Pour les vols avec violence ,la Police en a répertorié 272, la majorité municipale n’enc onsidère que 71, soit 26%. Ici aussi, il y aurait donc 201 volsa vec violence qui ne seraient pas « marquants ». Est-ce la dimension des hématomes ou de la fracture qui compte ? Globalement, toutes catégories de délits additionnées, la Police a répertorié 2 057 affaires sur notre commune mais la majorité municipale n’en voit que 716, soità peine 35% des chiffres de la Police qui eux-mêmes sont déjà loin de la réalité : on ne va pas à chaque fois porter plainte pour un crachat sur la figure, un jet de pierre en passant en 2 roues, etc. Entre ce qu’ils disent et ce que nous vivons au quotidien, il y a un gouffre insupportable. Comment peut-on encore faire confiance à ces gens-là ? Que proposez-vous ? D’abord de mettre fin à toute cette mascarade. C’est indigne du pouvoir qui est conféré par le suffrage universel. Donc il s’agit d’aller voter en mars 2014 ; le changement c’est urgent. On ne voit vraiment pas pourquoi ceux qui, soit disant,dirigent la ville pouraient justifiés d’avoir un mandat supplémentaire jusqu’en 2020, pou rfaire pire. Nous avons une large palette de solutions simples, pragmatiques et toutes validées par des habitants. Et surtout par des acteurs actuels de différents services qui, eux, savent mieux que quiconque quelles sont ces solutions à mettre en oeuvre parce qu’ils sont confrontés au quotidien à ces horribles réalités. Nous vous en présenterons quelques-unes dans nos prochains numéros de Tous Ensemble.

 

Propos recueillis par Melody Defforge

pour Tous ensemble, le journal de la campagne

Vivre à Villejuif (n°1).

Écrire commentaire

Commentaires: 0