Intervention de J-F Harel au CM du vendredi 26 septembre 2014

 Monsieur le Maire et cher(e)s Collègues,

 

Par cette déclaration officielle et solennelle pour construire le nouveau Villejuif, je souhaite vous exposer ce que j’aurais pu déclarer, en partie, lors de la mascarade d’investiture du Conseil Municipal du 5 avril dernier. À ce moment, oh combien historique, j’ai fait le choix de servir la dignité républicaine et de respecter la joie des Villejuifois. Car dans mon esprit ce n’était ni le lieu ni le moment après 89 ans de communisme de faire la démonstration en public que les nouveaux arrivants pouvaient être pires que les sortants dans la manipulation scandaleuse du suffrage universel et surtout de l’opinion publique.

 

Je suis désolé mais après 6 mois d’une patience extrême étant donné les attitudes aussi méprisantes que sournoises de certains, je m’y vois contraint pour défendre l’intérêt général, un truc qui ne semble à aucun moment irriguer les préoccupations de certains, de quelque manière que ce soit, sinon nous n’en serions pas là. Et comme parfois le silence n’est plus un signe de sagesse, il est de mon devoir de graver la situation dans le marbre de l’histoire de notre commune, puisqu’il est question ce soir du règlement intérieur de notre conseil municipal pour ce mandat qui commence.

 

Pourtant notre victoire du 30 mars était belle et enthousiasmante, notre Union citoyenne a été qualifiée d’historique et reconnue par les médias nationaux pour sa fondation innovante d’une nouvelle ère politique. Cette victoire historique restera dans les archives de la ville comme un tournant majeur.

 

Suite à la mise en demeure de l’avocat de M. Dominique Reynié nous avons retiré ce passage de notre déclaration publiée ici.

 

En effet, l’expérience m’a appris, et j’en reste toujours convaincu, qu’un nom, même connu dans le microcosme politique médiatique, ne produit pas des compétences. Voilà mon handicap, préférer la compétence aux petits arrangements personnels, et j’en paye le prix fort par mon éviction de l’exécutif de notre ville appuyé par une trahison exemplaire d’un couple que j’ai pris pour des amis pendant 17 ans.

 

Pour se dédouaner de cette inqualifiable trahison du suffrage universel, une vaste opération de communication par une poignée d’individus tente de faire croire à la population depuis le 1e avril que j’aurais refusé le poste de 1ier adjoint. Jamais, jamais ! Il n’y a aucune preuve puisque ceci n’est qu’un montage calomnieux, repris en boucle en éléments de langage fournis par un de ces politologues qui font qu’aujourd’hui les français détestent les comportements des élus et surtout ne croient plus du tout dans notre classe politique. Cette calomnie est donc colportée en boucle, au mieux par des imbéciles pompeux et au pire par des faibles qui se cachent derrière l’aisance que procure une soi-disant ignorance mal feinte.

 

Un premier bilan de vos 6 premiers mois de majorité municipale nous amène à préciser quelques points :

 

  1. Vous avez donc éliminé de l’exécutif quelqu’un qui, à part son expérience et sa connaissance des dossiers qui semble chaque jour vous faire cruellement défaut, est arrivé deuxième juste derrière la liste UMP avec seulement 183 voix d’écart et devant toutes les autres listes d’opposition. C’est ce qui représentait pourtant la cohésion de l’expression des électeurs de la droite avec ceux du centre pour totaliser 32% des suffrages et, même si cela vous déplait, M. le Maire et votre staff de l’ombre, ceci est officiel, indélébile et irrévocable, car on ne peut pas interpréter les résultats de la démocratie à sa convenance.
  1. Je profite également de ce bilan d’étape pour rappeler des faits officiels actés ; je suis le leader de la liste de l’Union des Démocrates et Indépendants de l’Union Citoyenne pour Villejuif. J’ai été officiellement et personnellement investi par le Conseil National des investitures de l’UDI dès mars 2013, nous étions 3 dans le Val-de-Marne, les autres investitures n’ont été déclarées qu’à partir de septembre, car, en plus de mon engagement politique local depuis 1995 à Villejuif, je suis un des cofondateurs de l’UDI le 21 octobre 2012 et, de ce fait, vice-président de la Fédération UDI du Val de Marne. Et ce ne sont pas les trépignements coléreux et indignes de certains qui y changeront quelque chose. Ici aussi les tentatives d’usurpation du leadership de l’UDI à Villejuif ne confèrent pas des connaissances en politique locale ni une capacité d’écoute et de tolérance.
  1. Vous avez préféré donner une délégation à un élu communiste de notre commune à l’agglomération du Val-de-Bièvre plutôt qu’à un élu de notre Union Citoyenne. Il apparait ici que votre garde rapprochée n’a pas fait jusqu’à maintenant une démonstration éclatante d’intelligence, mais en même temps on ne peut pas s’occuper de colporter des mensonges et autres ignominies, vous quereller entre vous, batifoler à toute heure et travailler les dossiers. Chacun ses priorités.
  1. Des ordres sont donnés mais non assumés, ce qui demanderait du courage, afin que je sois exclu, ainsi que mes collègues Mesdames Arlé et Tijeras, de toutes les orientations, décisions, courriers et manifestations de notre programme politique. Mais y a-t-il encore une volonté de respecter notre programme ou est-il, lui aussi, passé à la trappe ?
  1. Vous vous défaussez sur toutes nos administrations : locales, départementales et régionales et autres instances officielles à chaque fois que vos lacunes de connaissance des pratiques officielles sont mises en évidence par des réactions épidermiques. À votre corps défendant on peut comprendre que de passer de président d’association de parents d’élèves à premier magistrat d’une ville de 56 000 habitants de la première couronne de la région parisienne ce n’est pas simple, même si parfois vous nous surprenez, même avec un service communication qui ne s’y connait pas plus et surtout quand on élimine ceux qui ont une expérience, mais ne dit-on pas qu’au pays des aveugles les borgnes sont rois... ?
  1. Un citoyen veut défendre son quartier en s’opposant à la construction de logements sur un terrain dit « Marreine » en face de chez lui, devient candidat, constitue une liste, réalise 10,6% et est 2e maire adjoint en charge des finance de la ville. Et bien une fois élu, les travaux continuent et lui se couche bouche cousu. Quel courage.
  1. Un autre colistier de l’Union Citoyenne se retrouve, alors qu’il n’a aucune expérience en la matière, président de notre OPH et ses 3 400 logements sociaux. Alors que je lui propose à plusieurs reprise de l’aider, il reste sourd, et quand je l’informe de 2 dossiers très embarrassants pour la majorité municipale je me fais plusieurs fois hurler dessus « connard » dans un couloir de la mairie ! Quelle classe.
  1. Enfin, la dernière décision en date mais qui est particulièrement représentative de votre inaptocratie récurrente à ne pas respecter chacun des élus de notre Conseil Municipal, c’est votre proposition de règlement intérieur dans sa version actuelle qui est honteuse, ridicule et juste inacceptable, mais dont la conception a dû bien vous amuser. Mais contrairement à la Constitution de notre pays vous osez décréter deux catégories de conseillers municipaux ? Vous croyez être dans la fondation d’une innovation politique alors que vous êtes juste une conspiration de déréliction politique.

 

C’est pourquoi, dans l’espoir d’un ressaisissement salutaire pour la ville de Villejuif, de la part de M. le Maire, de ses conseillers de l’ombre et de quelques autres élus, vu tous ces exemples et bien d’autres nombreux cas non exposés, tous aussi affligeants de médiocrité démocratique, sans oublier les voitures et les scooters, comme vous venez de le rappeler M. le Maire,  qui s’enflamment la nuit, nous avons la responsabilité de continuer à défendre plus que jamais notre Union Citoyenne. La majorité municipale de notre Union Citoyenne est constituée à hauteur de 30% par notre équipe, conformément à la volonté de tous ceux qui nous ont fait confiance en votant notre investiture.

 

Vous l’avez compris, cher(e)s collègues, Bon ne s’écrit pas avec un C ! Alors, comme on ne peut pas être plus déconsidérés, isolés et méprisés que jusqu’à présent, cela ne sert à rien de créer un groupe politique hors de l’Union Citoyenne puisque nous en sommes déjà expulsés en permanence. Ainsi nous ferons l’économie des tribunes qui seront toutes censurées, quoi qu’il arrive, cela ne fait aucun doute.

 

Donc, jusqu’à nouvel ordre, nous restons en toute légitimité confiée par le suffrage universel membres de notre majorité municipale Union Citoyenne pour Villejuif, et ce malgré de regrettables agissements et comportements obsédés par nous faire disparaître alors qu’ils nous doivent aussi leur élection. Ceci est une attitude incompréhensible pour le bien fondé de notre commune et l’intérêt général. Ainsi ils transforment, ce qui à l’origine était une formidable aventure humaine, notre historique Union Citoyenne en une véritable punition citoyenne pour les employés municipaux et les habitants de notre commune.

 

Aussi, comme cela semble indispensable, hélas, de vous le repréciser, nous vous confirmons notre volonté de partager avec vous la construction d’une nouvelle page de notre histoire.  Ceci sera à l’ordre du jour du rendez-vous que M. le Maire nous a accordé et fixé le 10 octobre à 10h30 dans son bureau, non pas en 2020 comme certains le veulent, mais en 2014. Tous les espoirs sont donc permis.

 

Vive la République Française et le suffrage universel,

Vive Vivre à Villejuif Tous Ensemble avec sa Force d’Union et d’Espoir de l’Union des Démocrates et Indépendants,

Et vive l’Union Citoyenne pour Villejuif,

 

Je vous remercie pour votre attention.

 

Jean-François Harel

Commentaires: 7
  • #7

    Maria (samedi, 29 novembre 2014 20:43)

    Disons le clairement la majorité municipale précédente, en place depuis plus de 80 ans devait dégager, les vrais communistes, les vrais marxistes léninistes, prônent d'être éligibles et révocables à tout moment...et bien ils ont eux été révoqués après plus de 80 ans de règne sans partage et sans plus aucun sens de leurs devoirs vis à vis de leurs électeurs. Voilà qui est dit. Maintenant cette nouvelle majorité qui se voulait citoyenne n'est plus qu'une pâle copie de ce pourquoi elle a été portée par les citoyens villejuifois qui ne sont pas tous, loin s'en faut, de sales réactionnaires. Alors oui n'en déplaise à ceux qui continuent à croire que Lebomachin et sa bande sont des gens bien, il n'empêche qu'ils ont bafoué la démocratie en se débarrassant honteusement d'Harel et qu'ils font preuve de la plus pure malhonnêteté en disant partout que c'est Harel qui est parti. Entre l'escroquerie et le mensonge...que reste-t-il à cette équipe et comment pourrait-on leur faire confiance ?

  • #6

    Evelyne (vendredi, 03 octobre 2014 11:36)


    Bien dit M. Harel ! En gros, on peut dire qu'un maire et ses adjoints borgnes ont été remplacés par un maire et ses adjoints aveugles.

  • #5

    Maria (mardi, 30 septembre 2014 20:33)

    Vous avez beaucoup de courage Mr Harel face à ces ignominieux ! Nous sommes avec vous et je vous encourage à continuer votre combat jusqu'au bout dans l'intérêt des Villejuifois et contre toutes ces magouilles politicardes qui nous font vomir.

  • #4

    Lucien (lundi, 29 septembre 2014 11:50)

    Article 226-4-1 du code pénal
    • Créé par la LOI n°2011-267 du 14 mars 2011 - art. 2
    Le fait d'usurper l'identité d'un tiers ou de faire usage d'une ou plusieurs données de toute nature permettant de l'identifier en vue de troubler sa tranquillité ou celle d'autrui, ou de porter atteinte à son honneur ou à sa considération, est puni d'un an d'emprisonnement et de 15 000 € d'amende.

    Cette infraction est punie des mêmes peines lorsqu'elle est commise sur un réseau de communication au public en ligne.

  • #3

    René (lundi, 29 septembre 2014 10:29)

    Il s'agit d'un constat sans appel qui décrit d'une façon rigoureuse la manière dont la nouvelle équipe municipale dirige notre commune. Le seul espoir, c'est que l'esprit républicain que clame à nouveau M. Harel soit enfin entendu.

  • #2

    Gaël (lundi, 29 septembre 2014 00:18)

    "Imbéciles dégénérés". Pfiou, ça vole haut le commentaire précédent. Il y en a certain(e)s qui sont pas tout à fait fini(e)s (2 neurones dans le vide et sans connexion ?)...

  • #1

    Marion (dimanche, 28 septembre 2014 20:47)

    Une bande d'imbéciles dégénérés s'unissent et certains s'étonnent du résultat ? Laissez-moi rire