Une défaite programmée :

Lors de ces élections, la majorité des départements français a basculé à droite. Cependant Villejuif reste un canton communiste tout en ayant un maire UMP. Et c’est ce qui a fortement contribué à faire du Val de Marne le dernier département communiste de tout le territoire national !

 

Si les raisons de cette défaite de la droite sur Villejuif pourraient être considérées par certains comme une confirmation idéologique évidente par rapport à l'histoire de notre ville, que nous respectons, nous ne pouvons qu'être très dubitatif devant ce résultat illogique par rapport à la tendance nationale des votes. Il semblerait plutôt qu’une planification méthodique et soigneusement orchestrée par une poignée d’individus soit à l’origine de cette défaite programmée :

 

-    Au niveau départemental : les appareils politiques ont délibérément refusé de prendre en considération la réalité politique locale, ont négligé d’asseoir une stratégie de campagne cohérente, ont fait croire que la victoire était acquise et ont imposé un casting de candidats inconnus. Tout ceci pour maintenant fustiger le découpage des 25 nouveaux cantons qui ne les auraient pas dérangés en cas de victoire !

 

-     Au niveau de la commune de Villejuif : les chantages et les trahisons d’élus locaux affichés au grand jour ont fait imploser l’Union Citoyenne si chère aux villejuifois. Les décisions irréfléchies et malveillantes prises dans la précipitation comme la débaptisation de la place Georges Marchais à la mi-décembre puis la récente annonce de la vente de la Bourse du Travail ont redynamisé toutes les mouvances locales de gauche.

 

Et enfin l’appel à voter PCF par certains membres de la majorité municipale au soir du 1er tour de ces élections départementales n’ont fait qu’exacerber la volonté de s’abstenir chez ceux qui y croyaient encore.

 

La nouvelle majorité municipale célèbre sa 1ère année d’exercice dans la contradiction et loin des espoirs des Villejuifois. Sa politique offre un spectacle de plus en plus incompréhensible, quitte à devenir par moment totalement irréelle et surtout anxiogène à l’approche de la réforme territoriale qui s'annonce déjà très difficile.

 

Quel est le constat du bilan de Monsieur le Maire et de l'exécutif depuis un an ?

Un maire UMP qui n'assume pas son étiquette politique, qui, par décompression ou décomposition selon les jours, essaye par intermittence soit de soudoyer au silence son aile gauche par des orientations budgétaires de gauche opportuniste soit de brader des décisions démagogiques pour faire plaisir à son aile droite sans jamais respecter la sociologie si particulière de Villejuif et qui en fait toute sa richesse.

 

Parce que les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent, il n’est pas sûr que le respect des acolytes tienne encore longtemps. Enfin, à vouloir contenter tout le monde on ne contente personne...

 

Le lien fondamental entre les citoyens qui aide à façonner et à fortifier la force du groupe n’existe pas. Ce lien, qui devrait assurer la confiance et consolider les espérances et les souhaits, est une illusion savamment orchestrée par une absence assumée d’information. Ce n’est pas digne d’une commune de +56 000 habitants et des +200 000 habitants de son agglomération, car il n'y a pas de majorité respectable sans minorité respectée.


 

Conformément à mon engagement au côté des Villejuifois depuis 20 ans, toutes tendances confondues, par la connaissance acquise de ce territoire, par ma proximité auprès des citoyennes et des citoyens, nous continuerons, mon groupe et moi-même, à être attentif au respect de chacun. Défendre l’intérêt général et veiller à l'embellissement et au développement de notre commune représentent pour nous l’objectif à travailler au quotidien.

 

 

Jean-François Harel

Cofondateur de l’UDI

Président d’Alliance Centriste Val-de-Marne

Vice-Président de l’UDI Val-de-Marne

Investiture « UDI » pour les municipales de mars 2014

Conseiller Municipal de Villejuif

Conseiller Communautaire à la Communauté d’Agglomération du Val-de-Bièvre

Président du groupe Force d’Union et d’Espoir - UDI de l’Union Citoyenne pour Villejuif à la CAVB

Écrire commentaire

Commentaires: 1
  • #1

    René (vendredi, 10 avril 2015 11:21)

    C'est vrai que la majorité des élus du conseil municipal de Villejuif et le maire en premier passent plus de temps à distiller sur les réseaux sociaux des informations inutiles qu'à s'occuper de la mairie et des problèmes des concitoyens.