Le suffrage est universel sauf à Villejuif

Communiqué de Presse du 1e décembre 2015

Création du groupe politique :

« Harel pour une Force d'Union et d'Espoir »

 

« Le suffrage est universel sauf à Villejuif »

 

Inquiet sur le devenir de la représentation de Villejuif dans la future assemblée territoriale T12, composant de la Métropole du Grand Paris, sachant comment les élus de l'Union Citoyenne de Villejuif ont piétiné le dernier suffrage municipal et toujours soucieux de participer à une gestion honnête et républicaine de notre ville et de son territoire, Jean-François Harel a présenté au vote du conseil municipal de Villejuif, le 21 octobre 2015, un vœu formel voulant affirmer le principe du respect du suffrage universel direct dans le choix des futurs représentants de la ville dans le T12.

 

L'essentiel du texte de ce vœu était clair :

Nous formons le vœu qu'il soit imposé aux Conseils Municipaux d’honorer le suffrage universel direct en ne désignant les futurs Conseillers Territoriaux que parmi les Conseillers Communautaires sortants…

 

Une moitié de la majorité en place, n'ayant pas voulu approuver Jean-François Harel, a voté contre ce vœu par 17 voix sur 34. En votant ainsi, le Maire, Franck Le Bohellec, premier magistrat de la ville, et ses débiteurs ont donc publiquement déclaré leur refus de respecter le suffrage universel, celui-là même qui leur a confié leurs mandats avec de lourdes responsabilités et indemnités pendant 6 ans.

Nous regrettons également l’abstention des 10 élus communistes et socialistes : le suffrage universel ne serait-il donc pas défendable quand c’est Jean-François Harel qui les y invite ?

 

Ainsi, après avoir été écarté de l’exécutif municipal, Jean-François Harel ne veut plus être soumis aux actions d'élus qui méprisent et désavouent notre Constitution. Bien qu’il ait fortement contribué avec les 15,82% de suffrages recueillis par sa liste au premier tour des élections municipales de mars 2014 à faire élire « l’Union Citoyenne pour Villejuif », aujourd’hui s’impose à lui la création à l'assemblée municipale de Villejuif d’un nouveau groupe appelé pour l’instant « Harel pour une Force d'Union et d'Espoir » afin de reprendre sa liberté d’expression.

 

Jean-François Harel invite tous les électeurs de Villejuif, qui refusent de se reconnaître dans cette union en décomposition, à le soutenir dans l'exercice des devoirs et des droits de ce nouveau groupe politique au conseil municipal et dans les autres initiatives qu'il prendra publiquement.

 

Nous ne pratiquons ni la rétention d'information, ni la déformation des propos tenus : le texte intégral du vœu tel qu'il a été rejeté par le maire et ses partisans est en ligne sur notre site et notre page Facebook avec ce communiqué.

 

Jean-François Harel

Écrire commentaire

Commentaires: 3
  • #1

    Alain (mercredi, 02 décembre 2015 11:38)

    Effectivement, quand on voit comment fonctionne l'équipe municipale actuelle, on comprend mieux. Bravo pour cette initiative et bonne chance.

  • #2

    Martine (lundi, 28 décembre 2015 18:03)

    Vous avez été très patients, je vous soutiens dans cette démarche. Il est malheureux que vous ayez réussi à virer des gens qui abusaient de leur pouvoir pour que les nouveaux en fassent autant, c'est à croire que le pouvoir est maudit !

  • #3

    Harette (samedi, 12 mars 2016 11:50)

    En même temps, on ne prend pas le pouvoir en racontant cinquante fois l'histoire du colibri, les uns, convaicus de faire leur maximum, et même davantage, sont flattés par cette métaphore d'une démagogie triviale. D'autres se disent avoir affaire là à un drôle de colibri, qui propose, en fait de modeste contribution, de prendre la direction des opérations, il faut être assez crétin pour ne pas s'en rendre compte. Il a réussi à trouver quelques pigeons qui veulent jouer au colibri.