L'équipe UDI Vivre à Villejuif

La composition de la liste UDI de Villejuif

  • Jean-François Harel
  • Monique Tijeras
  • Edouard Obadia
  • Valérie Faivre
  • Joseph Mostacci
  • Elisabeth Durand
  • Fernando de Oliveira
  • Cécile Duboille
  • Alain Mille
  • Maryse Dumont-Monnet
  • Ferid Belhassine
  • Laurence Voccia
  • François Lazard
  • Elisabeth Pérot
  • Jean Muntaner
  • Noëlle Thomas
  • Guillaume Escaffre
  • Justine Tijeras
  • Michel Oleon
  • Emmanuelle Berthelot
  • Max Dieng
  • Françoise Madoni
  • Dominique Quentin
  • Immaculada Thouvenel
  • Serge Tijeras
  • Gina Cicchini
  • Jérôme Harivel
  • Édith Oléon
  • Jean-François Berton
  • Annie Grivot
  • Didier Favre
  • Aurélie Pérot
  • Paul Quilichini
  • Françoise Vincelet
  • Nicolas Jarry
  • Pascale Fabre
  • Philippe Derouiche
  • Claudine Michalek
  • Thomas Obadia
  • Ingrid Muntaner
  • Louis Harel
  • Agustina Jarry
  • Patrick Desmaret
  • Héloise Lefevre
  • Bernard Pérot

Le groupe Vivre à Villejuif

Jean-François HAREL, tête de liste à la Mairie de Villejuif, mars 2014

 

Dans la vie active depuis l’âge de 17 ans, Jean-François HAREL est, avant tout, un homme de terrain investi dans le secteur privé. Élu à Villejuif depuis mars 2008, sur la liste qu'il a constituée et conduite pour la troisième fois, et Président du groupe d’opposition à la Communauté d’Agglomération du Val-de-Bièvre, c'est un homme politique indépendant, entouré d’une équipe solide, à l’écoute de ses concitoyens pour lesquels il a toujours apprécié de se rendre disponible.

 

 

Les membres se dévoilent ici

Françoise VINCELET

Née à Gentilly et Villejuifoise depuis plus de quarante ans, Françoise VINCELET, une des toutes premières femmes chirurgien en France et aujourd’hui retraitée, est membre de Vivre à Villejuif depuis 2008 et élue au conseil municipal et à la CAVB.

Michel Oleon

64 ans, retraité, anciennement ingénieur en Recherche et Développement dans l’industrie automobile. Depuis 40 ans à Villejuif.

Petits commerçants disparus, des impôts locaux nettement plus élevés dans les communes voisines, une dette qui bat tous les records, une insécurité toujours présente, des trafics permanents, une ville sale où les trottoirs et les rues ne sont pas entretenus, une politique immobilière insensée et pour couronner le tout, la sensation d’avoir honte d’habiter Villejuif. Les visiteurs ne manquent pas d’ailleurs de nous faire remarquer l’état physique et l’ambiance générale de la ville.

Le changement est nécessaire et impératif. . . .et c’est Jean- François Harel, son programme et son équipe qui m’apparaissent être les mieux à même de nous rendre notre fierté d’habiter cette ville.

 

François Lazard, 60 ans, habitant à Villejuif depuis vingt-cinq années, ingénieur retraité.

Exaspéré par la mauvaise gestion de la Ville par une équipe municipale qui se croit tout permis, révolté par le développement urbain pour le seul profit, qui ruine les finances et l'équilibre de notre Ville, je refuse de laisser continuer la destruction de Villejuif.

J'ai rencontré tous les candidats, c'est en les écoutant et apprenant à les connaître que j'ai décidé de soutenir Jean-François Harel.

 

Futur maire ouvert au dialogue, travaillant plus pour notre Ville que pour son bénéfice personnel, il anime au mieux le changement qu'on attend depuis si longtemps. Déjà impliqué au conseil municipal et dans plusieurs instances locales, militant depuis vingt ans sans dévier de sa ligne démocrate et indépendante, refusant d'être téléguidé par des partis ou des intérêts extérieurs à Villejuif il développe un programme réfléchi et constructif.

Valérie FAIVRE

Mariée 2 enfants, 25 ans d’expériences professionnelles : 13 ans salariée (dans la bureautique puis dans des cliniques) puis 12 ans en tant que chef d’entreprise (gérante d’un commerce puis d’une agence de services à la personne), domiciliée à Villejuif depuis plus d’une dizaine d’année.

Mon engagement auprès de Monsieur Jean-François Harel est du à son expérience d’élu, à son humanisme sincère et non feint. C’est un homme de conviction engagé dans des combats de fonds et non pas de forme, Co-fondateur de l’UDI avec laquelle je partage les mêmes valeurs. Je suis intimement convaincue qu’il représente la nouvelle génération de personnalité politique où la dignité de chacun est plus important que les honneurs et que le souci de l’intérêt général passe avant l’intérêt personnel. Alors oui comme toute l’équipe de « Vivre à Villejuif Tous Ensemble » je suis persuadée que Monsieur Jean-François Harel sera le Maire qu’il faut pour que Villejuif relève tous les défis dans le respect des lois de la République Française pour mettre fin à une oligarchie qui a trop durée.

Vive Villejuif, Vive la République, Vive la France.

 

Melody DEFFORGE

Melody Defforge a 20 ans. Titulaire d'un baccalauréat littéraire, elle est étudiante en Relations Internationales. Convaincue de la nécessité d'une politique indépendante et libérée des logiques partisanes de droite et de gauche pour mieux faire entendre la voix des citoyens,elle s'est engagée aux côtés de Jean-François Harel en tant que membre du Conseil Stratégique de la liste Vivre à Villejuif. Passionnée de lettres, elle est aussi rédactrice en chef du journal de campagne «Tous Ensemble».

Médéric MOMPOT

Actuellement étudiant en sciences politiques et relations internationales, il est l’un des membres actifs de la liste Vivre à Villejuif conduite par Jean-François HAREL. 

 

Edouard OBADIA

est médecin-réanimateur et l'un des membres co-fondateur de Vivre à Villejuif.

Monique TIJERAS

62 ans, gérante de la Maison de la Presse de Villejuif depuis 2005 après 18 ans de carrière à la Banque de France.

J'ai rejoins le groupe HAREL et je sais que d'aucuns ne comprennent pas cette prise de position. J'ai décidé non pas de me justifier mais d'expliquer pourquoi moi, une femme de gauche, j'ai rejoins un groupe situé au centre. Tout d'abord je suis pour une société qui met l'être humain au premier plan de ses préoccupations. Depuis des années je cherche quelle organisation de gauche correspondrait à mes attentes. Aujourd'hui je sais qu'aucune organisation de gauche existante ne cherche à combattre le capitalisme en tant que système qui met le profit au cœur de la société. Tous les Partis aujourd'hui ne pensent qu'à tirer profit à leur compte personnel des opportunités que leur offre le système actuel. Ainsi la course est effrénée pour avoir un poste d’élu quel qu’il soit : la France est le pays qui détient le record des élus de toutes sortes ! Et je suis quant à moi écœurée par les casse-croutards qui tous azimuts ne cherchent qu'à tirer profit du système. Alors gauche ou droite je sais qu'il n'y a aucune différence notable de l'un à l'autre aujourd’hui. Donc si j'ai rejoins le groupe HAREL c'est parce que Jean-François HAREL est un homme honnête, qu'il pense "humain" d'abord, qu'il écoute ceux qui lui parlent et tient compte de ce qui lui est dit. Il a acquis une compétence en matière de gestion municipale depuis son élection au conseil municipal de 2008 qu'aucun autre candidat de l'opposition n'a acquise. Il est temps par ailleurs d'effectuer un changement radical dans notre ville qui s'enferme dans une politique désastreuse.

Il a pour Villejuif des ambitions raisonnables mais ambitieuses, à la hauteur de ce que Villejuif peut donner à ses habitants. Mais il a aussi des projets enthousiasmants qui donneront à notre ville un essor inespéré. S'il a adhéré à l'UDI c'est pour avoir un soutien logistique et il s'engage à ne pas trahir ses électeurs au profit de quelconques intérêts partisans, je sais qu’il ne nous trahira pas comme la plupart des partis politiques le font. Je sais qu'il ne saignera pas notre ville au profit d'un parti politique et je sais qu'il sera, en tant que Maire, au service de ses électeurs et qu'il n'exercera pas un pouvoir aveugle où les intérêts communs seraient sacrifiés aux intérêts partisans. Aujourd'hui je m'engage auprès de cette équipe et je suis persuadée que je suis aussi un gage de respect des valeurs que j'ai toujours défendues : intégrité, humanité, intérêt du plus grand nombre, refus des inégalités et lutte contre la corruption. J'appelle donc à voter pour JEAN-FRANCOIS HAREL et je m'engage à être l'un des garants du respect des engagements de la prochaine équipe municipale conduite par lui.

 


Des questions ? Contactez-nous !

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.